Le complexe musulman

Que nous voulions le dire ou pas, les musulmans ont toujours ce sentiment terrible d'infériorité qui leur conduit à penser que leur religion a besoin d'être défendue contre les attaques de ses supposés détracteurs. Ils se sentent trop fréquemment au devoir de diffuser toute information qui glorifie l'islam (avec les réseaux sociaux, cela se voit de plus en plus) et peu importe que cette information soit vraie ou fausse, l'essentiel est de montrer que leur religion est "la bonne", qu'elle est "protégée", etc. Ils se substituent à Dieu et quand ils crient Allah Akbar "Dieu est plus grand", ils oublient justement que Dieu est grand et n'a pas besoin d’eux pour être protégé. Ils n’hésitent pas à diffuser toute information liée aux prétendus miracles scientifiques dans le Coran et la Sunna sans réfléchir sur sa véracité, toute information de conversion à l'islam d'une personnalité connue (ou pas d'ailleurs) même quand il s'agit d'un mensonge avéré (exemple : la soi-disant conversion à l'islam du fondamentaliste chrétien et réalisateur australien Mel Gibson).

mel-gibson-photo-mel-gibson-956967.jpg

Quand on se marie à une non musulmane, on entend forcément des voix nous inciter ou nous rappeler qu'il est préférable qu'elle devienne musulmane (on gagnerait des points "حسنات" après sa conversion soi-disant !). Dans la mémoire collective musulmane, il y a le partage de cette idée (tirée d’un verset coranique) qu’ils sont la meilleure communauté sur terre "خير أمة أخرجت للناس" sans comprendre son historicité et les circonstances de sa “révélation”. Les autres cinq milliards et demi qui peuplent la planète terre devront, tôt ou tard, se convertir !

Oui, qu’on veuille le dire ou pas, il y a un complexe d'infériorité musulman quand ils observent, inconsciemment, le monde occidental briller avec les inventions et les découvertes scientifiques dans presque tous les domaines. Et pour se rassurer, ils n’hésitent pas à dire que ce monde occidental a juste volé la science des arabes du moyen âge; en fait, ils sont les maîtres !

Ils oublient que les savants européens, à partir du 13e siècle, étaient encouragés à traduire en latin les œuvres de leurs homologues du monde musulman, qui ont eux même traduit en arabe les œuvres des savants grecs à l'époque du Calife Abbasside Al Ma'moune. L'occident a connu la renaissance quelques siècles après tandis que pour le monde musulman ce fut la "dégringolade" ! Cela a commencé quand on a brûlé les livres d'Averroès " ابن رشد" (en 1197) et ils ne s'en sont pas encore sortis... Ils oublient que les livres d'Averroès ont été brûlés pour satisfaire aux demandes des extrémistes religieux (disciples d'Ibn Hanbal et d'Al Ghazali) qui voyaient d'un mauvais œil la vision quasi-laïque qu'avait Averroes pour la religion Islam. Ils oublient qu'à cette époque, des figures religieuses avec une pensée extrémiste ont pris le pouvoir sur le plan idéologique (Ibn Taymiyya "ابن تيمية" né en 1263 et son élève Ibn Al Qayyim "بن القيم" pour ne citer qu'eux).

Sans qu’ils le sachent, ils sont nourris de cette pensée, basée avant tout sur la sacralité de tout ce qui relève de la religion et sur la stupide idée de dualité entre le halal et le haram et ils oublient que le Coran doit aujourd'hui être pris comme un livre d'orientation spirituelle "هِداية روحية" tout en reléguant dans l'histoire tous les versets de la violence.  Mais ils l'ignorent et ils votent pour des partis islamistes qui envoient des milices pour traquer les dé-jeûneurs pendant le Ramadan, comme au Maroc il y a quelques années. 

Sans qu’ils le sachent, ils ne sont guidés que par leurs cœurs quand quelqu'un critique leur religion et ils oublient d'utiliser leurs cerveaux. Les barbus barbares en profitent pour salir leur image, et eux, ils passent leur temps à faire croire que les actes de ces extrémistes n'ont rien à voir avec ce qu’ils pensent être leur religion.

A bon entendeur, salut !

Merci de citer notre site pour toute reproduction partielle ou complète des articles

© www.comprendreislam.com

populaireNajib Aydi