Les prétendus miracles scientifiques dans le Coran : Le BIG BANG

Introduction 

Est ce qu'il y a vraiment des miracles scientifiques et technologiques dans le Coran ?
Ce concordisme n'est-il pas seulement fait pour tromper les gens ?

Pourquoi la démarche concordiste n’a-t-elle jamais existé dans la tradition islamique au moment où elle était scientifiquement créatrice ? Pourquoi Avicenne, Averroes, Al Farabi, Al Khawarizmi, Al Razi, Ibn Al Haytam et la liste est longue, n'ont-ils jamais ni utilisé ni évoqué des "miracles scientifiques dans le Coran" quand il était question de contribuer au progrès de la science ? Pourtant, les connaissances majeures apportées par ces savants dans les domaines de l'optique, de l'algèbre, de la logique et de la médecine sont aujourd'hui reconnues par tous. 

A l'inverse, qu'est ce qu’apportent aujourd’hui à l'humanité les pseudo-scientifiques musulmans des "miracles" comme Zaghloul Naggar, Haroun Yahya, Al Kilani, Al khaheel et la liste est, hélas, aussi longue ?

Le "Big-Bang" 

Le verset correspondant

"سورة الأنبياء:30 "أَوَلَمْ يَرَ الَّذِينَ كَفَرُوآ أَنَّ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ كَانَتَا رَتْقًا فَفَتَقْنَاهُمَا وَجَعَلْنَا مِنَ الْمَآءِ كُلَّ شَىْءٍ حَىٍّ أَفَلا يُؤْمِنُون

Sourate Al Anbiya'e:30 : "(les mécréants ) n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient accrochés ensemble ? Puis, Nous les avons séparés (l’un de l’autre). Ensuite Nous avons créé à partir de l'eau, toute chose vivante. Ne croient-ils toujours pas ?"

Le prétendu miracle 

C'est l'expression" السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ كَانَتَا رَتْقًا فَفَتَقْنَاهُمَا" // "les cieux et la terre étaient accrochés ensemble. Puis, nous les avons séparésqui fait dire aux "savants des miracles" que le "Big-Bang" est prédit dans le Coran révélé il y a 14 siècles.
Pour le mot "رَتْقًا" “accrochés“, voici ce qu'on peut lire dans le dictionnaire encyclopédique de la langue arabe "lissan al arab" : 

"وفي التنزيل أولم ير الذين كفروا أن السماوات والأرض كانتا رتقا ففتقناهما قال بعض المفسرين كانت السموات رتقا لا ينزل منها رجع وكانت الأرض رتقا ليس فيها صدع ففتقهما الله تعالى بالماء والنبات رزقا للعباد قال الفراء فتقت السماء بالقطر والأرض بالنبت قال وقال كانتا رتقا ولم يقل رتقين لأنه أخذ من الفعل وقال الزجاج قيل رتقا لأن الرتق مصدر المعنى كانتا ذواتي رتق فجعلتا ذواتي فتق وروى عكرمة عن ابن عباس أنه سئل عن الليل هل كان قبل النهار فتلا أن السماوات والأرض كانتا رتقا قال والرتق الظلمة وروى أيضا عن ابن عباس قال خلق الله الليل قبل النهار وقرأ كانتا رتقا ففتقناهما قال هل كان إلا ظلة أو ظلمة"

Avant les musulmans, les chrétiens avaient aussi essayé de chercher un concordisme entre le "Big-Bang" et certains écrits dans la Bible. 

Comme Copernic, des siècles auparavant, le scientifique à l'origine de cette "découverte" est Georges Lemaître qui était aussi chanoine catholique. Le Pape Pie XII, dans un discours en 1951, fait référence à la théorie cosmologique du Big Bang. Il déclare : « Il semble en vérité que la science d'aujourd'hui, remontant d'un trait des millions de siècles, ait réussi à se faire le témoin de ce Fiat Lux initial »

N’approuvant pas une telle interprétation de sa découverte scientifique, le chanoine Georges Lemaître demanda audience à Pie XII, lui faisant part de son point de vue que science et foi ne devaient pas être mêlées.

Pour revenir aux musulmans, le Coran dit "les cieux et la terre étaient accrochés, et nous les avons séparés". Mais la théorie du "Big-Bang" ne dit pas que la terre et les cieux étaient accrochés et ont été séparés par la suite. Elle dit que le monde a été créé à partir du néant. Ce n'est pas pareil !

Ce que dit la science

Je vais me lancer dans un défi : Expliquer l'histoire du "Big-Bang" dans un paragraphe d'un article !

Tout commence en 1915 quand Albert Einstein publie sa théorie de la relativité générale qui permet d'expliquer des phénomènes physiques que les équations de Newton n'expliquaient pas à cette époque. Pour rendre sa théorie compatible avec l'idée d'un Univers statique (c'était sa croyance à cette époque), Einstein est contraint d'ajouter une constante dite "constante cosmologique" à son équation.

equation-einstein-v1.png

C'est l'équation d'Einstein (simplifiée), à partir de laquelle tous les modèles cosmologiques sont dérivés et qui inclue la "constante cosmologique"  qui permet de "rendre" l'Univers statique. Si vous enlevez cette constante, l'Univers ne peut pas être statique ; soit il est en expansion soit c'est l'inverse.

En 1927, un chanoine catholique et mathématicien belge propose d'enlever cette "constante cosmologique" des équations d’Einstein et développe une théorie révolutionnaire dite "théorie de l'atome primitif" qui suppose l'existence d'un instant initial de l'Univers. Quand Lemaître présente les résultats de ses travaux à Einstein, ce dernier lui répond : "Vos mathématiques sont bonnes mais votre physique est lamentable" ! ll faut attendre 1929, pour qu'un grand astronome du nom d'Edwin Hubble découvre, après des nuits d'observation des galaxies à l'observatoire du Mont Wilson en Californie, que les galaxies s'éloignent entre elles, et plus elle sont loin de nous, plus leur vitesse d'éloignement est grande. Ceci montre que notre Univers est en expansion et, en extrapolant dans le sens inverse, il devait être très petit, très dense et très chaud. Cette observation colle donc parfaitement avec la théorie de l'atome primitif de Georges Lemaître. Einstein dira plus tard que l'introduction de la constante cosmologique dans ces équations fut "la plus grande erreur de sa vie" ! 

BigBang.jpg

La théorie de Georges Lemaître est acceptée par la communauté scientifique mais on ne parle pas encore de "Big-Bang". Il faut attendre les années 40 et un grand savant russe, du nom de Georges Gamow, qui va publier avec son étudiant Ralph Alpher en 1948 l'article capital sur la formation des éléments au cours des premières phases de l'expansion de l'Univers, participant ainsi à l'élaboration de la théorie du "Big Bang". Gamow, assisté de Alpher, décrit l'Univers d'origine comme une « soupe dense de neutrons et de protons ». Ils démontrent que les quantités actuelles d'hydrogène et d'hélium dans l'univers peuvent être expliquées par les réactions nucléaires qui ont eu lieu juste après le "Big-Bang". Ils calculent aussi ce que devrait être aujourd'hui la température de l'Univers quand il était dans cette phase "primitive", c'est à dire vers 380 000 ans après l'instant "zéro" (l'âge estimé de l'Univers est estimé aujourd'hui à 13,8 milliards d'années). Ils évaluent cette température à 5 Kelvin (-268,15 °C).

En 1965, un vrai coup de théâtre va se produire. En effet, deux ingénieurs des télécommunications américains, Penzias et Wilson, font des recherches dans les laboratoires Bell sur les premiers téléphones mobiles et ils captent un rayonnement bizarre qui vient de partout et qui est impossible à expliquer. Des astrophysiciens à Princeton, dans la même année, comprennent que leurs collègues viennent de capter le "rayonnement fossile", c'est à dire le rayonnement qui se propage depuis presque le "début" de l'Univers et qui a été dilué et refroidi par l'expansion de ce dernier. Quand ils ont calculé la température de ce rayonnement, ils ont trouvé 2,728 Kelvin (-270,424 °C) qui est une valeur très proche de celle qui a été trouvée par les calculs de Gamow et Alpher ! 

La théorie du "Big-Bang" est définitivement acceptée et d'autres mesures plus précises du satellite américain "WMAP" en 2001 et du satellite Européen "Planck" en 2014 viennent appuyer ce modèle cosmologique.

Mais le modèle de "Big-Bang" n'explique pas tout. En effet, d'autres théories plus générales tentent d'expliquer ce qui s'est passé avant 10-43 seconde après l'instant "zéro". Ce n'est plus avec la relativité générale d'Einstein mais des physiciens théoriciens travaillent aujourd'hui sur d'autres théories comme celle des "super-cordes" ou celle de la "gravitation quantique à boucles" et les résultats sont très prometteurs et vont révolutionner notre compréhension du monde. 

En effet, le modèle du "Big-Bang" change complémentent de sens et on ne parle plus d'instant "initial" mais de chevauchement de "branes", d'un Univers à 11 dimensions voire plus, etc.

DONC, faire le concordisme entre une ou des phrases dans le Coran et une théorie scientifique du 20ème siècle est dangereux pour le Coran et pour les musulmans et c’est surtout insultant pour l’intelligence humaine.

Merci de citer notre site pour toute reproduction partielle ou complète des articles

© www.comprendreislam.com

miracles, CoranNajib Aydi