Le pseudo miracle lié au moustique

Introduction

Est ce qu'il y a vraiment des miracles scientifiques et technologiques dans le Coran ?

Ce concordisme n'est-il pas seulement fait pour tromper les gens ?

Pourquoi la démarche concordiste n’a-t-elle jamais existé dans la tradition islamique au moment où elle était scientifiquement créatrice ? Pourquoi Avicenne, Averroes, Al Farabi, Al Khawarizmi, Al Razi, Ibn Al Haytam et la liste est longue, n'ont-ils jamais ni utilisé ni évoqué des "miracles scientifiques dans le Coran" quand il était question de contribuer au progrès de la science ? Pourtant, les connaissances majeures apportées par ces savants dans les domaines de l'optique, de l'algèbre, de la logique et de la médecine sont aujourd'hui reconnues par tous. 

A l'inverse, qu'est ce qu’apportent aujourd’hui à l'humanité les pseudo-scientifiques musulmans des "miracles" comme Zaghloul Naggar, Haroun Yahya, Al Kilani, Al khaheel et la liste est, hélas, aussi longue ?

Enfin quand on apprend à nos enfants que toute la science est dans un livre religieux, on leur apprend aussi à être inhibés et on ralentit chez eux tout processus de création interne. C'est donc dangereux.

Des créatures qui vivent au dessus du moustique

Le verset correspondant 

سورة البقرة:26 "إِنَّ اللَّهَ لَا يَسْتَحْيِي أَن يَضْرِبَ مَثَلًا مَّا بَعُوضَةً فَمَا فَوْقَهَا"

[Sourate Al Baqara:26] : " Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi: un moustique ou quoi que ce soit au-dessus "

Le prétendu miracle

Voici des exemples de ce qu'on peut lire sur les sites de propagande islamiques de ces “miracles” :  

"Notre époque est une époque de Sciences et lorsqu'on voit une vérité scientifique récemment découverte alors que le Coran en parle depuis plus de 1400 ans, on ne peut que se soumettre, et des centaines de grands chercheurs se sont convertis à l'Islam grâce aux miracles scientifiques que détient le Coran."

"Le moustique, après la découverte du microscope électronique, s’est avéré posséder 100 yeux, 48 dents et 3 cœurs : un cœur central et un pour chaque aile, et dans chaque cœur on trouve deux oreillettes, deux ventricules et deux valves. En plus, avec ces microscopes, les scientifiques ont pu voir des petites créatures qui vivent sur le dos du moustique. Tout cela est écrit dans le saint Coran depuis 14 siècles  "

Le miracle dans ce verset serait donc dans l'expression "quoi que ce soit au-dessus (du moustique)" // "بَعُوضَةً فَمَا فَوْقَهَا". Les petites bestioles qui vivent sur le dos des moustiques ne pouvaient pas être vues à l’œil nu, et ceci montrerait que le Coran est un livre divin.

D'abord on se demande pourquoi ces gens ont ce besoin incessant de montrer la divinité du Coran !

Voici ce qu'on peut lire dans les livres d’exégèses pour comprendre le verset Al Baqara:26 :

L'explication des exégètes du Coran

Le lien (en arabe) pour lire tous les détails de l’exégèse de ce verset est ICI. Pour résumer, le verset al-Baqara:26 fut révélé parce que des "kouff'ar" se sont moqué du fait que Dieu évoque des créatures insignifiantes comme la mouche et l'araignée (dans des versets antérieurs). L'expression "quoi que ce soit au-dessus" fait donc référence à certains versets avant Al Baqara:26 :

”Les associateurs et gens du livre se sont interrogés sur la question de savoir pourquoi "Dieu a cité (l’exemple de) l’araignée // "العنكبوث" et (celui des) mouches // "الذباب"(dans des versets antérieurs). Ils se moquaient du fait que des animaux minuscules aient été citées par Dieu. Alors Dieu a révélé le verset "Dieu n’éprouve aucune gêne à tirer semblance d’un moustique ni de ce qui le dépasse". Autrement dit, Dieu n’éprouve aucune gêne devant la vérité, quand il cite une chose, qu'elle soit minuscule ou grande.”

"Quand Dieu a donné ces deux exemples (celui de l'araignée et de la mouche) sur les hypocrites, ces derniers ont argué que Dieu était Très-Haut pour qu’Il donnât de tels exemples. C’est pourquoi Il fit descendre ce verset sur le moustique."

L'expression " فَمَا فَوْقَهَا", "quoi que ce soit au-dessus" Dans le Hadith

On retrouve cette expression dans le hadith suivant rapporté par A-Nassaei :

عن عبد الله بن عمر رضي الله عنهما عن النبي صلى الله عليه و سلم قال ما من إنسان يقتل عصفورا فما فوقها بغير حقها إلا  يسأل الله عنها يوم القيامة 

قيل يا رسول الله وما حقها قال حقها أن تذبحها فتأكلها ولا تقطع رأسها فترمي به 

رواه النسائي والحاكم وقال صحيح الإسناد

Et dans l'explication du hadith, comme ICI, on lit que l'expression "فما فوقها" peut signifier aussi "plus grand que" ! et c'est ce qui colle avec ce qu'on lit aussi dans les livres des exégètes.  

من قتل عصفورا : بالضم وهو طائر صغير معروف في القاموس : وهي بهاء اهـ . فهو اسم جنس ، ولذا أنث الضمير في قوله : ( فما فوقها ) أي : في الحقارة والصغر ، أو في كبر الجثة والعظم

Ce que dit la Science

Le prétendu miracle fait référence aux "parasites entomophages" qui sont des parasites qui s'attaquent plus particulièrement aux insectes, des moustiques mais pas seulement (ce sont surtout les abeilles qui sont "célèbres" sur ce sujet !!). Et la Science dit des choses beaucoup plus compliquées qu'une simple expression dans une phrase. Les concordistes se ridiculisent eux mêmes et, par la même occasion, prennent les gens pour des imbéciles.   

Dans la famille de ces parasites, il y a les parasitoïdes qui se développent sur ou à l'intérieur de leurs hôtes et qui les tuent. En effet, les proies des "parasitoïdes" sont presque exclusivement des insectes et dans ces insectes il y a effectivement le moustique mais pas seulement. Avec près de 1,3 million d'espèces décrites, les insectes représentent plus des deux tiers de tous les organismes vivants. En plus, les scientifiques répertorient près de 10 000 nouvelles espèces par an. La page Wikipedia sur le mot "Insecte" est très bien fournie avec les références.
La Science nous apprend aussi qu'il y a des parasites qui sont parfois eux-mêmes victimes d'autres parasites ! ce sont les "hyperparasites".

Il est à signaler que certains parasites vivent sur le corps humain, et sont en train de nous bouffer de l’intérieur !
Enfin, et c'est un message pour nos "savants", dans la recherche fondamentale les parasitoïdes constituent un excellent modèle d'étude d'écologie comportementale. Ils présentent également un grand intérêt pour la recherche appliquée, dans la lutte biologique contre les ravageurs de cultures. Mais il y a encore beaucoup à apprendre de l'étude des parasitoïdes et de nouvelles pistes de recherche apparaissent (voir cette excellente VIDÉO qui évoque le sujet). 
On se demande où se cachent nos "savants des miracles" ? !

Merci de citer notre site pour toute reproduction partielle ou complète des articles

© www.comprendrelislam.com

Coran, miraclesNajib Aydi